Retour à la liste
Bourgogne Maconnais - Blanc

Guillemot Michel

Viré-Clessé "La Quintaine"

2018

Millésime exubérant, jeune et fougueux, il présente une explosivité et une énergie débordante.
Des arômes de coing, de pêches lui donnent un caractère gourmand.
Richesse aromatique, gras et fraicheur en font un vin élite de son appellation ! Difficile d'y résister!

Cépage
  • Chardonnay
Labels
  • Biodynamique
  • Biologique
Contenance 75 cL
22,50 €
17 bouteilles disponibles
Quantité

Expédition sous 48h. Prix du transport :

  • 1 à 6 bouteilles : 9,90€ TTC
  • 7 à 12 bouteilles : 11,90€ TTC
  • 13 à 18 bouteilles : 17,90€ TTC
  • 19 à 36 bouteilles : 24,90€ TTC
  • Au-delà de 36 bouteilles : frais de port offerts

Enlèvement gratuit chez Véraison (71240 Vers)

Le domaine

Guillemot Michel

Le Domaine Guillemot-Michel est un petit domaine familial situé à « Quintaine », entre les villages de Viré et Clessé, au coeur de l’appellation Viré-Clessé, l’un des trois crus du Mâconnais.

En 1982, après des études de viticulture et d’œnologie, Pierrette Michel et son mari Marc Guillemot retournent sur le domaine des parents de Pierrette. En 1985 ils embouteillent leur premier millésime sous le nom « Guillemot-Michel ». Les vignes sont converties en bio dès leur retour, puis en Biodynamie à partir de 1991. Depuis 2012, leur fille Sophie, désormais aidée de son mari Gautier, suivent le même chemin en reprennant petit à petit la gestion du domaine. Sophie, Gautier, Pierrette et Marc cultivent 6,5ha de vieilles vignes de Chardonnay (55-60 ans) situés autour du hameau de Quintaine.

Le travail en Biodynamie vise tout d’abord à maintenir un sol vivant, par un entretien mécanique et non chimique, et par le refus de tout produit phytosanitaire de synthèse lors des traitements, au profit de substances minérales et de préparations à base de plantes. Ces préparations sont réalisées au domaine ou en groupe avec d’autres vignerons.

En cave, les interventions sont limitées au strict nécessaire, grâce à une qualité de vendange optimale. A maturité, les raisins sont cueillis à la main puis pressés en douceur. Les moûts décantent à froid une nuit pour séparer les jus clairs des bourbes. Les fermentations alcooliques et malolactiques s’effectuent naturellement en cuves béton grâce aux levures et bactéries indigènes. Après fermentations, le vin est maintenu sur lies jusqu’à l’embouteillage, en début d’été.